Le projet consiste en la construction d’un bâtiment regroupant deux structures : un Institut Médico-Éducatif et les locaux administratifs d’un Foyer Accueil Médicalisé mitoyen et des locaux communs mutualisés.
En fonction du grand nombre de locaux différents, l’architecture adoptée a pour but de montrer cette diversité, chaque volume correspondant à un élément de programme. L’enjeu a donc été de séparer les différents éléments de programme et de permettre aussi leur relation.
La conception du projet tient compte de la spécificité du type de handicap des enfants et adolescents accueillis (autistes) Elle crée des espaces facilement identifiables et repérables par les enfants, travail sur le contrôle de la taille des pièces, leur géométrie de préférence simple, la possibilité d’occultation des fenêtres le contrôle de la vision sur l’extérieur, l’emploi de couleur sourde et une attention spécifique au traitement acoustique des locaux.

Points Forts

  • Architecture adaptée au type de handicap (enfants et adolescents dont certains présentent des troubles du spectre autistique)
  • Prise en compte des types de parcours des usagers – personnel et personnes accueillies (intérieur et cheminements piétonniers extérieurs)
  • Prise en compte des tâches professionnelles (parcours et aménagement des locaux) y compris celles concernant l’entretien et la maintenance
  • Volumétrie du projet montrant les différents éléments de programme du bâtiment
  • Éclairement naturel des locaux : Les locaux principaux ont été conçus afin de profiter d’un bon éclairement naturel
  • Circulations intérieures dotées de surlargeurs pour de créer des séquences

DÉVELOPPEMENT DURABLE

  • Conception bioclimatique : La conception du bâtiment prend en compte les orientations pour définir l’implantation des locaux et optimiser l’éclairement naturel des locaux grâce à une implantation judicieuse des baies en fonction de l’orientation
  • Structure en béton réduisant le nombre de points porteur (adaptation du cloisonnement sur le long terme) et offrant une bonne inertie thermique nécessaire pour le confort des usagers
  • Façade rideau en structure bois permettant le traitement des ponts thermiques
  • Dispositifs architecturaux évitant les surchauffes et l’éblouissement